Article 4 de l’Arrêté ministériel – 10 juillet 2020

Un Conseil National de Sécurité s’est tenu ce matin.

Madame La Première Ministre WILMES a de nouveau fait appel au civisme des belges pour qu’ils respectent volontairement les directives.Une légère augmentation des indices de contamination nous imposent la plus grande vigilance.

Aucune mesure importante n’a été prise, elles le seront, probablement, la semaine prochaine en fonction de l’évolution.

Donc pas de modification pour notre secteur, mais je reviens ci-dessous sur l’Arrêté Ministériel paru au Moniteur.

Que nous dit l’Arrêté Ministériel concernant notre secteur :

Art.4 de l’Arrêté ministériel du 10 juillet.

L’Arrêté Ministériel du 30 juin 2020 parlant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du COVID 19 est complétée par un article rédigé comme suite.

«  Toute personne à partir de l’âge de 12 ans est obligée de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou tout autre alternative en tissus dans les établissements suivants :

Magasins et centres commerciaux, les cinémas, les salles de spectacles, de concerts ou de conférences, les auditoires, les lieux de culte, les musées, les bibliothèques, les casinos et salles de jeux, les bâtiments de justice. »

L’Arrêté ne fait pas état de plexi donc pas de dérogation pour les établissements qui ont placé un plexi, le masque est obligatoire pour tous.

Lorsque le port du masque ou tout autre alternative en tissu n’est pas possible pour raison médicale, un écran facial peut – être utilisé.

Les sanctions sont possibles entre autre sur base de l’article 187 de la loi sur la sécurité civile du 15 mai 2007.

C’est-à-dire une amende de 250 à 500€ pour les consommateurs et pour le commerçant de 750€ voir la fermeture du magasin si il y a récidive.

Les autorités rappellent, également, que le masque est une protection supplémentaire qui ne dispense pas du suivi relatif à la sortie du confinement, à savoir :

  • Lavage régulier des mains.
  • Utilisation de gel désinfectant.
  • Garder une distance de sécurité(1m50).
  • Eternuer dans son coude.
  • Limiter les contacts (15 personnes par semaine).
  • Limiter la taille des rassemblements.
  • Apporter un attention particulière aux groupes vulnérables.
  • Payer par carte si possible…

Bonne réception de ces informations. Albert Denoncin, Président de la Fédération.

SHARE IT: